Play Magnify Arrow Slider close Slider left Slider pp Slider right Slider video Slider arrow Slider show

Actualités


17 déc. 2016

QUINTET ALL STARS : ERIC LE LANN.

Posté le 17 déc. 2016 12:00 Posté dans ALL STARS EN TOURNEE 2017-2018

QUINTET ALL STARS : ERIC LE LANN_PIERRICK PEDRON_ERIC LEGNINI_THOMAS BRAMERIE_ANDRE CECCARELLI

KARAVANE PRODUCTION jrpouilly@wanadoo.fr

22 juin 2016

Choc Jazzman par Philippe Vincent

Posté le 22 juin 2016 12:00

Merci!

14 avr. 2016

DOWN BEAT 2013 "I REMEMBER CHET" 4*

Posté le 14 avr. 2016 12:00

DOWN BEAT

 

17 févr. 2016

Dernière nouvelle du JAZZ Xavier Prévot

Posté le 17 févr. 2016 12:00

 

7 décembre 2015

ÉRIC LE LANN « Life on Mars »

 

Éric Le Lann (trompette), Paul Lay (piano), Sylvain Romano (contrebasse), Donald Kontomanou (batterie)

Vannes, avril 2015

Moods MA3729BR01 / L'autre distribution

Quel plaisir de retrouver Éric Le Lann avec un grand disque, et un groupe qui lui sied à merveille ! Le pianiste, Paul Lay, non content d'être l'un des musiciens les plus intéressants de sa génération, est aussi un sideman exceptionnel : il s'implique dans les groupes comme personne, apportant la subtilité de l'accompagnateur, la fièvre créative de l'improvisateur, et une science musicale sans ostentation, mais d'une évidence confondante. Le contrebassiste, Sylvain Romano, est un pilier du jazz de stricte obédience, et il sait faire avancer la musique, mine de rien, sans éclat apparent, mais avec une force irrésistible. Et Donald Kontomanou confirme sa grande classe ; lui aussi sait stimuler, et plus si nécessaire, pour faire vivre cette musique dont la vitalité est le credo. Et sur ce mouvement constant de balancement obstiné, quel que soit le tempo, Éric Le Lann nous foudroie de sa mélancolie. La trompette timbre parfois comme un bugle, avec cette rondeur de toutes les nostalgies. Les thèmes, pour la plupart du trompettiste, ont cette qualité d'être mélodiquement évidents, même quand ils évoluent sur des harmonies sinueuses. Et le pianiste s'en donne à cœur joie quand il faut conduire ces harmonies sur d'autres chemins. Un blues d'anthologie, d'une expressivité intense, précède une Danse profane, empruntée à Debussy (Deux Danses, pour harpe et cordes) et légèrement transposée. Douce mélancolie, toujours. Vient un standard (Everytime We Say Goodbye) de la même veine, et là encore Éric fait merveille dans cette douceur vénéneuse à quoi l'on ne résiste pas. Puis c'est une reprise, alanguie, de la composition qui ouvrait le disque, et l'on va s'abandonner encore à cette nostalgie dévorante, jusqu'à l'instant où la pulsation transporte le thème vers une autre sphère. Une valse jouée naguère en duo avec Michel Graillier (Twins Valse), et qui évoquait les jumelles dont il est le père, nous conduira à la plage conclusive : Life on Mars, de David Bowie. L'ensemble est prenant, délicieusement sombre ; c'est un peu le règne du clair-obscur, où l'ombre fait surgir des luminosités inouïes : grand disque, vraiment. Merci Éric !

Xavier Prévost

Le groupe jouera le jeudi 10 décembre à Paris, au Petit Journal Montparnasse

 

 

05 déc. 2015

CHOC JAZZMAG par Philippe Vincent.

Posté le 05 déc. 2015 12:00

CHOC NOVEMBRE 2015

A PROPOS

Bienvenue sur mon site officiel. Vous y trouverez des mises à jours de news, discographie, galerie photos et videos, dates de concerts ainsi que des liens vers les réseaux sociaux et sites amis. Bon surf et merci de votre fidélité !

LIENS

NEWSLETTER

CONTACT

envoyer un email